La posture linguale

Rappelons simplement les grandes lignes de la position physiologique :

  • la langue doit être en position haute, la pointe et la partie dorsale au contact des papilles palatines ; c'est ainsi que l'activité électromyographique est minimale,
  • la présence d'un espace libre molaire,
  • les lèvres sont souples et jointes.

 

troubles_div4-1

 

 

Dans la position pathologique :

  • la langue est en position interdentale ou addentale,
  • il y a une augmentation de l'espace libre molaire,
  • les lèvres ne sont pas jointes et "tombent" (MAURIN).

Liée aux troubles fonctionnels, cette posture potentialise les anomalies dento-maxillaires.